Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

6-fourmis-blanches.jpgSix fourmis blanches de Sandrine Collette aux éditions Denoël collection Sueurs froides

 

Le mal rôde toujours dans ces montagnes maudites. Parviendront-ils à lui échapper ?

Dressé sur un sommet aride et glacé, un homme à la haute stature s’apprête pour la cérémonie du sacrifice. Très loin au-dessous de lui, le village entier retient son souffle en le contemplant.  

A des kilomètres de là, partie pour trois jours de trek intense, Lou contemple les silhouettes qui marchent devant elle, ployées par l’effort. Leur cordée à l’air si fragile dans ce paysage vertigineux. On dirait six fourmis blanches.  

Lou l’ignore encore, mais dès demain ils ne seront plus que cinq. Egarés dans une effroyable tempête, terrifiés par la mort de leur compagnon, c’est pour leur propre survie qu’ils vont devoir lutter.  

Maintenant je le sais, Sandrine Collette a un don pour inventer des histoires sordides et de vous les vriller dans la tête en sifflotant…l’air de ne pas y toucher. Son terrain de chasse ? La nature. Ses victimes de prédilection ? Vous, moi, car ses personnages nous ressemblent étrangement. Pétris dans leurs doutes et farcis de certitudes.  

Après la campagne pour « Des nœuds d’acier » et une intrigue au cœur des vignes pour « Un vent de cendres » Sandrine Collette nous traîne cette fois-ci dans un trek cauchemardesque au beau milieu des paysages montagneux de l’Albanie. Au premier abord il me semble déjà certain que les compétences de l’auteur en tour operator sont moins évidentes que celles déployées dans l’écriture de roman… La preuve ? Cette randonnée va très rapidement tourner au fiasco et s’orienter vers la plus terrifiante des déconfiture.  

Le roman suit deux fils narratifs. D’une part l’histoire d’un sacrificateur ( !) homme rude qui pour donner le change à des croyances ancestrales et antédiluviennes, sacrifie des chèvres du haut de la montagne. Qui pour un baptême, qui pour un mariage ou tout autre évènement rythmant la vie de ces villages reculés des Balkans. La deuxième histoire est celle d’un groupe de touristes venu pour tester un parcours de randonnée. Escalade, nuit en refuge, juste de quoi se donner le frisson et concéder une petite montée d’adrénaline, le tout bien contrôlé sous la direction d’un guide de montagne hautement expérimenté.  

Bien sûr rien ne va se passer comme prévu pour ce groupe de trekkeurs, mais rien ne va se passer comme prévu pour vous non plus. Car si on sait bien que cette montée (et descente) dans les sommets neigeux ne va sans doute pas être une promenade de santé, rien ne laisse prévoir le machiavélisme avec lequel l’auteur va jouer avec vos propres certitudes et vos nerfs.  

On passe du ciel bleu à des paysages d’épouvante. La mort rôde et les éléments se déchainent. Toute l’abjection de l’âme humaine va s’étaler devant vous et vous faire monter en tension.  

Sandrine Collette signe là un très bon page-turner. Elle maîtrise à merveilles ses effets et vous plonge dans des paysages magnifiques, pour vous lâcher ensuite au beau milieu de traditions archaïques et vous récupérer abasourdi par cette virée effrayante.  

Le thème du roman est certes assez banal et classique mais son traitement vous laissera effaré.

Quand te reverrai-je, pays merveillleeeux ? ….Pas sûre que cela me donne envie d’une virée en haute montagne mais ce roman inscrit Sandrine Collette comme une conteuse hors pair et un auteur qui sait vous maintenir sous tension. J'attends le prochain opus avec impatience.  

Tag(s) : #Romans noirs - policiers - thrillers...

Partager cet article

Repost 0