Lundi 23 avril 2012 1 23 /04 /Avr /2012 19:43

Shanghai-connexion.jpgShanghai connexion de Romain Slocombe aux Editions Fayard Noir

En 1941, six mille juifs de Pologne munis de visas de fortune traversèrent la Russie par le Transsibérien pour gagner Kôbé au Japon, puis le ghetto de Shanghai occupé par l’Armée impériale. Là, le colonel SS Josef Meisinger, surnommé le « boucher de Varsovie », voulut les faire exterminer par ses alliés Japonais.

Cette odyssée tragique et peu connue sert de toile de fond aux nouvelles mésaventures de Gilbert Woodbrooke. Recherché par la police anglaise et réfugié à Lyon, le photographe profite de son séjour pour retrouver son grand-père, journaliste antifasciste mystérieusement disparu en France. Sa disparition pourrait avoir un lien avec une jeune résistante lyonnaise, rescapée des camps dela mort…où exerçait un certain Dr Claus Neuberg, responsable à Ravensbrück d’un programme de stérilisation des détenues. Romain Slocombe rend hommage, entre rêve et cauchemar, au cinéma expressionniste allemand et achève, avec Shanghai connexion, le portrait d’un Occident « stérilisé » parla guerre, les génocides et le choc des idéologies totalitaires.

 

Voila un roman de 532 pages absolument incroyable. Un récit mêlant le passé et le présent, les personnages réels et de fiction, la petite et la grande Histoire, le tragique et le comique. Le roman est soigneusement documenté et j’ai découvert des faits dont j’ignorai l’existence jusqu’à présent (ce départ massif de juifs d’Europe de l’Est vers l’Asie).  L’auteur nous mène tour à tour dans l’horreur et les abominations de la Shoah en Pologne, dans le ghetto juif de Shanghai, dans le Japon qui va bientôt entrer en guerre en passant par la résistance lyonnaise,  la déportation à Ravensbrück  tout en croisant un vieux fait divers non résolu des années 50…C’est avant tout l’itinéraire d’un peuple en exode, à bout de souffrance mais également le parcours d’hommes et de femmes que nous allons apprendre à connaitre tout au long du roman.

La partie contemporaine du récit est plus farfelue, drôle bien souvent, et je me demande encore par quel tour de force Romain Slocombe a réussi à entremêler ces différentes histoires et à rendre le tout totalement cohérent…un vrai numéro d’équilibriste. Les personnages sont complètement originaux et pittoresques et les situations abracadabrantes, mais le tout tient étrangement bien la route et les va et vient entre le présent et le passé sont totalement maîtrisés – Il y a toujours un grand risque de perdre ses lecteurs dans ce genre d’exercice.

C’est un livre bouleversant, ambitieux, qui tient du roman noir et de la fresque historique. Un roman qui vous fera réfléchir,  qui ne vous laissera pas indifférent, une histoire passionnante et originale. Un pur bonheur.

Par Mireye - Publié dans : Romans noirs, policiers, thrillers...
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés