Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQuhuo6v5HHuXNzc_4J0rUowbw6tkToK8HmI6Mjk6lmiY8vfR81Nymphéas noirs de Michel Bussi aux éditions Terres de France.

Tout n’est qu’illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouilles les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au cœur de l’intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.

Un roman policier ? Oui bien sûr, il y a une intrigue, des meurtres, des enquêtes, mais le livre de Michel Bussi est avant tout un roman d’une construction absolument brillante qui distille les émotions avec finesse et vous fait passer par une palette de sentiments qui vous feront battre le cœur, sourire très souvent et picoter les yeux quelques fois (si, si, c’est vrai !) .

Le duo d’inspecteurs fonctionne à merveille mais malgré tout l’intrigue reste intacte jusqu’aux dernières pages du livre. Les personnages sont décrits avec beaucoup de détails et ont tous une belle densité. Je n’ai absolument pas envie de vous dévoiler ne serai-ce qu’un morceau de cette toile superbe dépeinte par l’auteur…je vous laisse le bonheur de le découvrir.

L’écriture de Michel Bussi est fluide, précise, poétique et non dénuée d’humour. Le roman tient du journal intime et c’est à un véritable plongeon dans l’univers des impressionnistes et plus spécifiquement celui de Claude Monet que l'auteur nous convie. Le village de Giverny y a d’ailleurs une place d’honneur …en fait, bien plus qu’une place, Giverny est un personnage à part entière de ce roman. Le récit prend quelque fois des allures de vendetta, tout ce petit monde se connait par cœur, et l’omerta qui plane sur les différents protagonistes et les évènements est lourde de tous les secrets et les non-dits des gens du village.

L’auteur réussi à brouiller les pistes et à rendre l’énigme de plus en plus opaque au fur et à mesure de la lecture, pour finalement nous mener à un dénouement absolument incroyable et terriblement bouleversant. Ce roman à raflé de nombreux prix dont ceux du Prix des lecteurs du festival du polar de Villeneuve lez Avignon et celui du festival du polar de Cognac (prix des lecteurs également), et c’est amplement mérité.

Je me suis plongée avec une véritable délectation dans ce récit et celui-ci m’a accroché de plus en plus fort au fur et à mesure que je progressai dans sa lecture. Une véritable réussite, un moment suspendu dans le temps qu’il faut savoir savourer, l’impression de m’être moi-même enfermée dans une sorte de huis-clos redoutablement efficace, jusqu’à devenir, le temps d’une lecture, un personnage de ce roman. Je ne vous conseille pas de le lire…je vous dis simplement qu’il est hors de question de passer à côté de ce bijou.

Tag(s) : #Romans noirs - policiers - thrillers...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :