Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Baiser-de-l-ombre.pngLe baiser de l'ombre

de Paul Colize - Editions Krakoen

« Les rousses, c'est mon péché mignon. Il y a des choses qui ne s'expliquent pas. Si j'en compte déjà une belle brochette dans mon palmarès, Ava, la dernière en date, occupe sans conteste le haut du classement. En ce qui concerne le meurtre de son père, autant le dire tout de suite, je n'ai rien à voir là-dedans. Pas plus que dans le vol de cette toile apparemment sans valeur. Ces choses-là arrivent. C'est dommage.

Bien sûr, je n'aurais pas dû subtiliser ce message qui proposait de chercher l'erreur. Il ne m'était pas destiné. Pas plus que je n'aurais dû me foutre de la gueule des flics qui s'empêtraient dans cette enquête. C'est vrai. Que voulez-vous, j'ai toujours aimé mettre mon nez dans les affaires des autres. Il y a des choses qui ne s'expliquent pas ».

Antoine Lagarde, le héros, est un coach aux tarifs exorbitants, une sorte de psy pour cadres dynamiques anémiés en mal de reconnaissance.  Partisan du  conseil minimaliste, il préfère laisser ses clients chercher leurs solutions eux-mêmes  ce qui lui laisse plus de temps pour penser à sa  fiancée, la belle Ava Desmarets. Or, le papa de cette troublante créature se fait assassiner…Je ne vais pas vous raconter le scénario, je m'en voudrais vraiment beaucoup de vous gâcher le plaisir de la découverte.

Sachez simplement que l'histoire se déroule à notre époque, dans le milieu du marché de l'art, et nous fait côtoyer les mesquineries et les intrigues des  grands collectionneurs prêt à tout et n’importe quoi pour acquérir l’objet de leur désir et, parallèlement en 1901 autour des peintres viennois ayant initié le mouvement sécessionniste - Wiener Secession - (Klimt, Kokoschka, Moser, Schiele et…Carl Moll). Donc un exercice de double narration que l’auteur maîtrise parfaitement.

Et justement c’est une chose qui m’a interpellé. Tout dans ce roman est très bien maîtrisé, il y a un travail d’écriture considérable (je ne pense pas me tromper en disant cela), c’est parfaitement documenté (au passage j’ai d’ailleurs appris un nombre étonnant de chose sur le monde de l'Art) mais la performance de Paul Colize réside dans une véritable maestria pour délivrer le tout sans lourdeur, avec une aisance, une fluidité et une élégance déconcertante. L’intrigue est palpitante, les actions s’enchaînent sans aucun temps mort. De l’argent, du sexe, du suspense et de l’humour ! Et oui, beaucoup d’humour (un rien corrosif quelques fois mais ce n’est pas pour me déplaire). Bref, vous l’aurez compris, je vous conseille vivement la lecture de ce roman, pour ma part je me suis vraiment régalée en lisant.

Tag(s) : #Romans noirs - policiers - thrillers...

Partager cet article

Repost 0