Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

l_apparence_de_la_chair-copie-3.jpgL’apparence de la chair de Gilles Caillot – Editions Toucan noir

Pour le capitaine de police Sylvie Branetti, la vie s’est arrêtée il y a quinze ans, lorsque le tueur qu’elle poursuivait a enlevé sa fille Lila avant de disparaître. Après un passage obligé en hôpital psychiatrique et des séances régulières de psychothérapie et d’hypnose, elle se raccroche à un seul objectif : savoir ce qui est arrivé à Lila.

La découverte d’un cadavre mutilé, arborant la même signature que celle du monstre qu’elle a croisé par le passé, la propulse à nouveau dans l’horreur. Mais elle a cette fois une espérance : connaître enfin la vérité. Accompagné de Paul Bénito, son ancien amant, elle veut suivre avec acharnement les traces laissées par le bourreau et mène une enquête aux confins de la réalité, un parcours peuplé de rêves étranges qui la submergent de plus en plus. Où cela pourra-t-il finir ? Et si tout n’était qu’apparence ? Bienvenue dans le chaos.

Annonçons la couleur tout de suite, dans la grande famille de la littérature noire, le thriller n’est pas mon choix de prédilection, mais j’avais entendu de telles tirades dithyrambiques sur ce roman que la curiosité l’a emporté.

C’est là le cinquième roman de l’auteur mais le premier que je lis, je ne sais donc pas s’il y a différence de style ou de maturité par rapport aux autres opus et à vrai dire peu importe car force m’a été de constater que ce livre se lit très bien et très vite, car oui, il est très prenant.

Gilles Caillot s’y entend à merveille pour brouiller les pistes, triturer les certitudes, perdre le lecteur jusqu’à un certain point, le malmener mais toujours in extrémis le récupérer. Dans le genre c’est vraiment une plongée dans des rêves absolument cauchemardesques. Cela m’a un peu troublée au départ et petit à petit je suis entrée dans cette espèce de sarabande infernale, dans la psyché de cette femme terrassée par la douleur d’avoir perdu son enfant, focalisée entièrement vers le but qu’elle s’est fixée : anéantir ce tueur qui l’a détruite elle et sa famille. Tout oscille entre la réalité et ses visions oniriques, toujours aux confins de la folie pure et simple. Le mot n’est pas trop faible, c’est un véritable chaos.

Au-delà de l’histoire, la construction même de l’intrigue est intelligente. Les chapitres se font de plus en plus courts au fur et à mesure de l’avancée dans ce maelstrom infernal, comme pour signifier l’urgence pour la jeune femme de comprendre et de trouver la solution alors que son état psychique se détériore de jour en jour.

Le final m’a complètement déconcerté, et j’étais tellement plongée dans l’histoire que je n’ai rien vu venir. Je ne vous dirai bien entendu pas de quoi il s’agit, ce serai enlever du piquant à ce roman et vous retirer le plaisir de la découverte.

En bref une écriture nerveuse et précise, une intrigue bien ficelée et une maîtrise de certains rouages psychologiques tout à fait intéressants. Un roman que vous ne lâcherez pas avant la fin…et comme le dit si bien l’autre maître du thriller* « bluffant »

*Franck Thilliez himself

 

Tag(s) : #Romans noirs - policiers - thrillers...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :