Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

derriere-la-haine.jpgDerrière la haine de Barbara Abel aux Editions Fleuve Noir

D’un côté, il y a Tiphaine et Sylvain : de l’autre, il y a Laetitia et David. Deux couples voisins et amis, ayant chacun un enfant du même âge. Deux couples fusionnels et solidaires qui vivent côte à côte dans une harmonie parfaite. Jusqu’au jour du drame.

Un tragique accident fait voler en éclat leur entente idyllique, et la cloison qui sépare leurs maisons tout comme la haie qui sépare leurs jardins ne seront  pas de trop pour les  protéger les uns des autres. Désormais, les seuls convives invités à la table des anciens amis s’appellent Culpabilité, Suspicion, Paranoïa et Haine…

Une histoire qui commence de façon sereine et qui va basculer dans un huis-clos étouffant.  Ce n’est pas tant le suspense qui m’a tenu en haleine –bien qu’il soit présent - mais plutôt la dimension psychologique des situations et des personnages et il faut dire que de ce côté-là c’est un roman noir parfaitement maîtrisé. L’intrigue est bien ficelée et il est assez difficile d’entrevoir qui va s’en sortir (vivant ?) dans tout ce marasme de haine. Car le sujet principal est bien là. Je ne vous parle pas d’antipathie ou de rancœur, non, là il est vraiment question d’une haine farouche, dévastatrice qui va conduire les deux couples aux confins de la folie.

L’autre sujet qui s’invite dans ce roman c’est le poids des mensonges, des petits arrangements (entre amis ?) et des non-dits. Quand le passé que l’on pensait bien loin, voir enterré, refait inopinément surface. Comment comprendre, survivre…pardonner ?

Ce que j’ai trouvé très étrange c’est que malgré la montée en puissance de la situation entre les deux couples, qui devient complètement invivable et qui va tout faire sombrer dans une paranoïa effrayante, le récit m’a semblé tout à fait plausible. Je veux dire par là que l’auteur nous met face à une situation effroyable mais que cela semble – somme toute – plausible, tel un fait divers particulièrement macabre.

Le talent de Barbara Abel est justement de nous rendre ces personnages complètement crédibles, des gens de tout les jours, des « people next-door » (c’est le cas de le dire) et cela rend d’autant plus pesante et noire cette histoire qui on le sent bien pourrait – pour peu que la fatalité s’en mêle – arriver dans la vie de tout les jours.

Un roman que j’ai lu avec énormément de plaisir et que vous ne lâcherez pas avant la chute finale (assez monstrueuse d’ailleurs…).

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Romans noirs - policiers - thrillers...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :