Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cahnel naiveCoco CHANEL de Pascale FREY et Bernard CICCOLINI dans la collection "Grands destins de femmes" aux éditions Naïve.

Elle disait : "Si une femme est mal habillée, on remarque sa robe, mais si elle est impeccablement vêtue, c'est elle que l'on remarque".

Elle ? Surnommée "Coco" par ses amis en souvenir de ses débuts dans les Caf'Conc obscurs de Vichy ou de Saumur ou elle poussait la chansonnette et dont le morceau fétiche était " Qui qu'a vu Coco dans l'Trocadéro ?". Etrange et amusant lorsque l'on sait qu'elle fut plus tard désignée comme "La Grande Mademoiselle", véritable symbole de l'élégance, icône de la mode, personnifiant la classe et la sophistication et à des années lumières de toute vulgarité.

Des premières années de sa vie on retiendra surtout qu'à l'âge de douze ans elle fut confiée par son père à un orphelinat - ainsi que ses deux soeurs - celui-ci voyant sans doute sa progéniture comme un frein à sa vie errante. Il était forain mais l'imagination déjà fertile de l'enfant, et sans doute était-ce moins douloureux de le croire, lui faisait dire qu'ils les avait abandonné pour "aller faire fortune en Amérique". C'est d'ailleurs une constante dans la vie de Gabrielle Chanel, née pauvre, toute sa vie elle brouillera les pistes, s'inventant des passés fantasques, pas toujours les mêmes suivant les besoins et ses interlocuteurs...peut-être pour mieux imaginer son avenir ? De ses années difficiles à l'orphelinat elle gardera un caractère bien trempé, une certaine rigueur et une ambition dévorante.

coco-chanel2Femme de caractère mais également femme de coeur, puisqu'en dépit de son succès phénoménal, de la horde d'admirateurs et de ses cortèges d'amants, elle vécue relativement seule ou tout du moins, en solitaire. Compliqué  sans doute de se laisser aller complètement et avec inconscience au bonheur quand on connait dans le fond de son âme, la valeur et la fugacité des choses.

C'est l'histoire de cette femme au destin exceptionnel que Pascale FREY et Bernard CICCOLINI nous invitent à suivre dans cette très jolie bande-dessinée. De son enfance en Corrèze aux fastes de la rue Cambon.

L'histoire de celle qui révolutionna la mode, qui libéra les femmes non seulement des corsets mais également d'un certain nombres de carcans. Elle qui osa la première porter des cheveux courts, qui aimait les faux bijoux et qui encore aujourd'hui, plus de quarante après sa disparition, continue à incarner l'élégance à la française.

Née un 19 août 1883 à Saumur, elle s'est éteine seule, le 10 janvier 1971 dans sa suite de l'Hôtel Ritz ou elle logeait depuis quinze ans.

Le magazine américain Time la classe parmi les dix personnalités les plus marquantes du XXème siècle. Amère mais douce revanche pour cette petite fille du Maine et Loire.

L'irrégulièreAprès avoir lu cette bande-dessinée ma curiosité m'a poussé à vouloir en connaître plus sur le personnage. Je viens de terminer la lecture du livre que lui a consacré Edmonde CHARLES-ROUX "L'Irrégulière" aux éditions du Livre de Poche.

Un magnifique portrait de femme et bien plus que ça, puisqu'au-delà de l'itinéraire de Coco Chanel l'auteur nous livre une formidable chronique de la fin du XIXème siècle et des soixante-dix premières années du XXème siècle. magnifiquement écrit, c'est le portrait sans concession d'une femme qui a su imposer sa vision et son style, qui a révolutionné à jamais l'image des femmes, qui a construit un véritable empire et dont le nom restera gravé au Panthéon de la mode.

Tag(s) : #Il n'y a pas que le polar dans la vie...

Partager cet article

Repost 0