Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Atomka.jpgATOM[KA] de Franck THILLIEZ aux éditions Fleuve Noir

Entre le moment ou s’arrête la vie et celui ou commence la mort il existe une frontière. Certains l’ont exploré… A quelques jours de Noël une affaire d’envergure démarre pour Lucie Hennebelle et Franck Sharko, policiers dans la fameuse section criminelle du 36, quai des Orfèvres. Christophe Gamblin, journaliste de faits divers, est retrouvé mort de froid, enfermé dans son congélateur. Sa collègue et amie a disparu, alors qu’elle enquêtait sur un dossier explosif dont personne ne connaît le contenu. Sa seule trace est son identité griffonnée sur un papier détenu par un enfant errant très malade, aux organes déjà vieillissants. En parallèle, une ancienne affaire de femmes enlevées refait surface, des victimes jetées vivantes mais inconscientes dans des lacs gelés et secourues ‘in extremis » grâce à des coups de fil mystérieux à la police.

Tandis que l’enquête s’accélère, Sharko est confronté à de vieux démons. Une ombre évolue dans son sillage, jouant avec lui de manière dangereuse. Un duel secret et cruel s’engage alors, détruisant le flic à petit feu…

La sortie d’un nouveau roman de Franck Thilliez est toujours, depuis quelques années, un évènement. Situation stressante j’imagine pour l’auteur tant est grande la fièvre qui accompagne l’attente de chaque nouvel opus. Loin du piaffement ambiant j’ai tout de même eu la chance de tenir la précieuse relique dans les mains avant sa sortie officielle et je dois dire que c’est un « Thilliez » du meilleur cru.

J’avais beaucoup apprécié « Vertiges » son roman précédent, un huis-clos délirant, angoissant et étouffant. Cette fois-ci pour jouer avec nos nerfs, l’auteur renoue avec ses deux personnages fétiches, Franck Sharko et Lucie Hennebelle, pour lesquels j’ai une certaine tendresse, je l’avoue.

Je ne vais pas vous raconter l’histoire, le pitch de l’éditeur le fait très bien, mais ce que je voudrai dire c’est l’intelligence qui accompagne chaque roman de Franck Thilliez, sa marque de fabrique en quelque sorte. Car non seulement il invente des scénarios alambiqués, avec des rebondissements de situations à faire dresser les cheveux sur la tête mais ceux-ci sont toujours extrêmement plausibles et superbement bien documentés. Ici il s’attaque à l’hypothermie et au nucléaire, avec un luxe de détails ébouriffant. Il va vous prendre par la main et vous emmener au Mexique, en France dans les régions froides et montagneuses, en Ukraine sur le territoire hostile de Tchernobyl (alors que l’auteur explique lui-même en fin de roman que celui-ci à été écrit pendant l’accident de l’explosion à Fukushima…). D’ailleurs au passage s’il y en a encore qui doute de la dangerosité du nucléaire la lecture de ces presque 600 pages pourrait vous faire changer d’avis…

Il est donc question de vie, de mort, de presque mort… Le vieux mythe d’un retour possible à la vie après une cryogénie va en interpeller plus d’un. Cette enquête va donc encore une fois balader les deux policiers dans différents pays alors qu’au même moment le passé sombre et douloureux de Sharko refait surface, l'obligeant à affronter ses terreurs une fois pour toute. Lucie forte même dans sa fragilité est à ses côtés, revendiquant haut et fort son droit au bonheur malgré la profonde déchirure causée par la perte de ses deux fillettes. Ensemble on est plus fort ? C'est aussi ce qu’ils devront se prouver.

Avec en prime dans l’enquête parallèle, un duel entre Franck Sharko et un tueur psychopathe, sur fond de combinaisons d’un jeu d’échec. Le tueur ayant toujours une longueur d’avance sur le policier…chaque crime comme autant de coup pour arriver à « échec et mat ». On se prend à craindre pour Sharko, craindre qu’il devienne meurtrier lui-même, qu’il se transforme en vengeur sanguinaire, peur pour son équilibre mental…jusqu’où un homme peut-il être pousser à bout avant de sombrer dans la folie ? On sent bien que le flic est en permanence sur le fil du rasoir et qu’il suffirait d’un évènement de plus pour le faire basculer.

L’autre intérêt de l’histoire ce sont les personnages, bourrés ras la gueule d’humanité. Au fur et à mesure de ses romans l’auteur à réussi à déclencher chez moi une certaine « amitié » pour Sharko et Hennebelle. Leurs défauts et leurs fêlures les rendent profondément réels et proches. Les personnages secondaires ne sont pas traités différemment et chaque protagoniste à son intensité propre. Avec eux le lecteur pénètre dans les arcannes du 36 quai des Orfèvres et partage les espoirs et les désillusions qu’un policier peut rencontrer dans une enquête.

La raison pour laquelle j’apprécie beaucoup cet auteur ? Il réussit toujours à titiller la matière grise de ses lecteurs. On peut lire son roman juste pour le plaisir de s’offrir un bon frisson, mais on peut également avoir une deuxième grille de lecture, suivre l’auteur dans son cheminement et chercher soi-même des réponses aux interrogations que la lecture aura suscitées. Je pense qu’il est impossible de ne pas faire fonctionner ses petites cellules grises à la lecture d’un roman de Franck Thilliez, ce qui n’est pas commun il faut bien le dire…la dimension pédagogique dans le thriller ! Il faut rajouter à cela que Franck Thilliez excelle dans l’art de manipuler les intrigues, brouillant les pistes à plaisir, sans jamais perdre le fil de son histoire.

En bref un roman qui se lit très vite car difficile à lâcher. Tout bien réfléchi c’est une bonne chose que Franck Thilliez ait un succès pareil. Premièrement parce qu’il est talentueux, et il est rassurant de voir que quelques fois le talent est récompensé, mais également parce que ce succès lui permet sans doute de murir, d’aller plus loin dans l’écriture, de prendre le temps pour ses recherches et peut être d’avoir une plus grande liberté dans ses choix de sujets. Il pourrait facilement, en regard de sa réussite, tomber dans le systématisme et les recettes toutes faites, ce qui n’est pas du tout le cas et c’est une nouvelle fois une preuve de sa passion pour ce qu’il fait et de son talent.

Tag(s) : #Romans noirs - policiers - thrillers...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :